Asie
Singapour



Retour à la carte du monde
Singapour, en forme longue la République de Singapour, en anglais Singapore et Republic of Singapore, en mandarin XÄ«njiāpō, æ–°åŠ å¡ et XÄ«njiāpō Gònghéguó, æ–°åŠ å¡å…±å’Œå›½, en malais Singapura et Republik Singapura, en tamoul Ciá¹…kappÅ«r, à®šà®¿à®™à¯à®•à®ªà¯à®ªà¯‚ர் et CiÅ‹kappÅ«r Kudiyarasu, à®šà®¿à®™à¯à®•à®ªà¯à®ªà¯‚ர் குடியரசு, est une Cité-État d’Asie de l'Est. Sa superficie est de 647,8 km². Elle comprend 64 îles, dont la principale est l’île de Singapour (584,8 km²). Cette île est très densément urbanisée.

Cité-État et île au bout de la péninsule malaise dont elle est séparée par le détroit de Johor, Singapour est connue dans le monde entier et souvent montrée en exemple pour son extraordinaire réussite économique. Après l'indépendance, en 1965, Singapour a su avec très peu de ressources naturelles et des problèmes socio-économiques importants (émeutes raciales, chômage massif, difficultés de logement et d'accès à l'eau), devenir un des pays les plus développés et les plus prospères du monde. La ville, cité souveraine, est un réduit chinois au cœur même du monde malais : la population est très majoritairement composée de Chinois (76,8%). De cette confrontation ethnique sont nés en partie les troubles qui ont accéléré son retrait de la Malaisie, le 9 août 19653.

Présentant une stabilité politique remarquable, Singapour est considéré aujourd'hui comme une démocratie autoritaire, avec la même famille au pouvoir depuis l'indépendance. La Cité-État est donc considérée comme un pays pratiquant le libéralisme économique sans le libéralisme politique. La société singapourienne est réputée pour son fort conservatisme.